Rafting Vésubie demi-journée sport à 30 minutes de Nice

La Vésubie est une rivière de montagne à fort déniveler qui prend sa source au lac Blanc a plus de 2600 mètres d’altitude dans le massif du Mercantour sur la commune de Saint-Martin-Vésubie.

R

En bref :

  • Niveau : Sportif
  • Public : dès 14 ans
  • Durée : 2 heures
  • RDV : pont de DURANDY
  • Tarif : 50
p

Informations :

  • Matériel fourni: Gilet de sauvetage, casque et combinaison norme CEE
  • Guide: souriant et diplomé d’état
s

Important :

  • Savoir nager
  • Baskets fermées (obligatoire)
  • Maillot de bain

Pour réserver

Appelez nous au

0638029800

ou demander une réservation en ligne

1- Basse Vésubie

GPS: 43.860566, 7.199114
Google  maps

2- Haute Vésubie

GPS: 43.942837, 7.282955
Google maps

Après 45 km de parcours, elle conflue avec le Var en rive gauche et par son intermédiaire rejoint la Méditerranée en face du cap d’Antibes. Toute sa course se fait dans les Alpes-Maritimes.

Présentation du cadre de ce parcours Raft gorges de la Vésubie

Le contraste est surprenant, surtout en été, où l’on passe, en quelques dizaines de kilomètres, des fortes chaleurs du bord de mer et de la vallée du var à la fraîcheur des pâturages de montagne. D’une côte d’azur bondée, c’est une vallée encaissée avec son caractère sauvage qui nous accueille en quelques minutes.

Deux parcours à naviguer :

– Le splendide parcourt raft sportif de St jean la Rivière jusqu’à sa confluence à Plan du Var. Ce sont 10 km d’action en classe 3-4 avec une gorge très encaissée appelée « le couloir de l’apocalypse ».

– Un autre parcours en amont réservé aux groupes très sportifs, se pratique en kayak et canoë raft de la sortie du couloir de Lantosque, jusqu’au lieu dit du Suquet. C’est un parcours très technique de 5 km en classe 4.

C’est la vallée favorite de notre équipe, tant par la technicité de ses parcours que par son côté difficile d’accès. La rareté des rencontres d’autres pratiquants rend l’aventure encore plus authentique. Ces parcours ne se naviguent qu’au printemps, à la fonte des neiges, et en début d’été si la fonte est importante. C’est une Rivière à caractère nivo-pluvial ou la fonte des neiges est progressive est étalée sur tout le printemps.

 

Déroulement et explication de cette demi-journée d’activité

Le RDV se fait sur le parking du pont de DURANDY a la sortie du village de Plan du Var vers 9H30 ou 14H. De ce point de rencontre nous sommes à moins de 30 minutes de l’aéroport de Nice et du bord de mer. Le temps total d’activité sera de 4 heures.

C’est en dessous du pont, au débarquement officiel des sports d’eau vive, au bord de l’eau, que nous ferons connaissance. Suite à quoi aura lieu la distribution du matériel. D’abord les combinaisons isothermiques intégrales en néoprène. Pour se parcours sport, il est bon d’être bien protégé en cas de nage prolongée ou de retournement du bateau, ce qui peut parfois arriver. Pour les mêmes raisons de protection, vous aurez pris soin d’apporter une paire de chaussure de sport qui tient bien aux pieds. Puis pour finir les équipements de protection individuelle obligatoire, à savoir : gilet de sauvetage et casque aux normes CE.

Sur ce parcours, comme vous l’aurez compris, le rendez-vous est à l’arrivée, vous remonterez ensuite avec la navette Aquareve jusqu’au départ de la descente qui se trouve sous la prise d’eau du canal de Gairaut, sur la commune de st Jean la Rivière. L’embarquement est déjà sportif, le bateau est descendu à la corde dans l’entrée de la gorge alors que les équipiers passeront par un sentier escarpé au milieu de la forêt.

Une fois tout le monde au bord de l’eau, c’est le moment d’un briefing très complet pour ce parcours fort en action et loin de tout.

Position et manipulation de la pagaie « en avant, en arrière et stop » sont les principales consignes, on les combine aussi pour plus de précision dans la navigation. Position dans le bateau, pieds bien calés, corps droit, poids et force repartis des deux cotés le plus équitablement possible. Toutes les techniques de récupération et de nage en rivière (la principale étant allongé sur le dos, les pieds devant). Elles nous permettront en cas de chute, de se récupérer seul, de récupérer un des coéquipiers, de se faire récupérer ou encore de participer au sauvetage du bateau retourné.

Sur cette section étroite à fort déniveler ou les rapides s’enchaînent parfois avec peu de répit, nous utilisons des bateaux plus petits que sur les parcours découvertes et ce afin d’être le plus agile possible. Leur taille est de 3m60, ce sont des gonflables très solides, stable et auto-videurs. Trois pagayeurs se placent de chaque côté, le guide est lui installé à l’arrière, il s’occupe de gouverner le bateau. Il veille aussi à la bonne synchronisation des manœuvres et garde un œil sur chacun. À porter de main, il a toujours sa corde de sécurité et son kit de premier soin.

Région et équipe

La région Paca offre de forts contrastes et ce parcours rafting sur la Vésubie, aux portes de Nice en est l’exemple flagrant. C’est pour ces raisons, qu’Aquareve vogue entre mer et rivière, l’itinérance nous pousse toujours au plus près de vous et de vos envies.

Olivier, Davy et Eric, qui naviguent ensemble depuis l’enfance, seront vos 3 guides diplômés d’état. Ils se feront un plaisir de vous faire découvrir tous les spots secrets du pays Niçois. De plus, leur passion pour l’enseignement vous aidera dans votre quête à la découverte de ces nouvelles sensations offertes par les sports de pagaies.

Description du parcours pour cette demi-journée d’activité

La section d’entraînement est très courte et déjà les premiers rapides s’enchaînent. Les premiers 2 km restent toutefois propices à une prise en main du bateau et à la répétition de toutes les manœuvres, seuls gages d’une réussite pour la suite du parcours.

La pente s’accentue, de gros rochers jouent le rôle d’entonnoir et forment de grosses vagues. Les seuils qui sont franchis avec le plus de vitesse possible plient parfois le bateau en deux, les drossages sont extrêmes et l’eau envoie le bateau sur la falaise, il faut absolument contrer le mouvement, tout le monde doit rester concentré, attentif et bien calé. Cette dizaine de rapides soutenus nous amène sur un petit plat ou la pause est d’autant plus méritée car juste après, c’est le couloir de l’apocalypse. Cette gorge de plusieurs kilomètres de long est très étroite et à plusieurs endroits, le raft a tout juste la place de passer. L’eau quant à elle, déboule à toute vitesse, recouvrant tous les rocher de vagues et remous, l’expression anglaise « white water rafting » (eau blanche /eau-vive) prend ici tout son sens. Plus de 2 km à ce rythme effréné, sans interruptions, pour sortir de cette gorge aux allures presque tropicales. On croisera aussi la sortie de la clue de l’Imberguet dans laquelle on pratique du canyoning acrobatique.

Les 4 derniers kilomètres, tout en restant une très belle section eau-vive, nous donnent plus de temps pour profiter de l’ambiance « bout du monde » et du contraste roche calcaire végétation verdoyante. Au loin, le pont de Duranus, c’est ce retour à la civilisation qui va marquer la fin de notre aventure aquatique.